Big band Manbomania

01/10/1992

 

© Oliver Urbanet

octobre 1992 à  juillet 2004

 

Poursuivant son exploration des musiques latines et afro-cubaines, musiques dites de danse, Patricia Nagera auditionne auprès d'un orchestre de musique cubaine à la veille de son départ pour New York. À son retour, l'attend la confirmation de son engagement comme chanteuse lead du grand orchestre Mambomania, composé de quatorze musiciens dont elle sera la seule femme. Aux sources de Mambomania, il y a les grands orchestres de mambo et de cha-cha-cha qui faisait l’âge d’or des big-bands de danse du Harlem des années 40-50. Les noms d’orchestres tels que ceux de Machito, Tito Rodriguez, Tito Puente mais aussi ceux de Charlie Parker ou Duke Ellington étaient alors à l’affiche des nuits torrides du quartier new-yorkais. Le souvenir des salles de bal et, plus encore, du cinéma de cette époque, s'incarne dans ces orchestres afro-cubains ou "typiques" comme on les nommait alors. Formation majestueuse par ses costumes et ses orchestrations, l'orchestre met à nu tous les classiques pour les rhabiller "mode latino" tout en développant un répertoire d'œuvres originales. Mambomania réunit sur la piste ceux qui n'ont jamais dansé à deux et ceux pour qui la danse en couple est un art de vivre.

 

Au programme de toutes ces années il y a eu : Des concerts dans les grandes salles parisiennes : la chapelle des Lombards, le Bataclan, l'Elysée Montmartre, le divan du monde, la coupole etc. Des tournées en France pour de nombreux festivals : le festival du film d'Amérique latine de Biarritz, le festival de Cannes, Tempo latino, la biennale de la danse à Lyon, Nancy Jazz Pulsations, le MIDEM, la Férie de Nîmes etc. Des avant-scènes de musiciens prestigieux comme James Brown au casino d'Estoril (Portugal) etc. et plus de trois cents concerts à l'étranger. Mambomania c'est également, de nombreuses émissions  de télévision auxquelles l'orchestre participera pour Antenne 2, France 2, Paris première, France 3, TF1, RFO etc.

 

Filmographie
- Clip «  Mango Mango Mangüé », réalisé par Philippe Gaultier ©1993.
- Clip « Adios Mama », réalisé par David et Raphaël Vital Durand ©1994.
- En générique (son et image) du film documentaire « Dario Moreno » réalisé par Jean Rouzaud, production Canal Plus, ©1994.
- B.O.F « L’enfant du bout du monde », téléfilm français, production TF1, Editions « Le Lièvre de Mars », réalisé par Christian Faure ©1996.
- B.O.F « On a très peu d’amis »  de Sylvain Monod, Gemini Films ©1997.
- « Paris Salsa » de Mauricio Martinez Cavard ©1998.
- Bande son Pub TV « Barclay Card », ©1998
- B.O.F « La nouvelle Eve » de Catherine Corsini, Gemini Films ©1999.
- B.O.F « Jeux de rôles » de Gael Aymon, Alex Gazzara et Gwen Morgane ©1999.

 

L'aventure durera pendant plus de 10 ans. En 2004, se groupe se dissout "sans se retourner" ! L'expérience fût humainement et musicalement éblouissante. Oui, mais, "Mambomania" se reforme !

Depuis 2012, grâce à un fervent admirateur, l'orchestre a repris la route.

 

------------

 

Une des grandes chances de Mambomania est d'avoir compté dans ses rangs le remarquable chanteur cubain Oscar López qui vivait à Paris depuis les années 1950. Acteur de premier plan de la musique cubaine du XXème siècle, il a connu presque tous les genres, du danzonete au cha-cha-cha, en passant par le son et bien sûr, son style de prédilection, le boléro. Son expérience au sein des formations de type charanga ou d'orchestres de jazz dans le Cuba des années 1930 et 1940, son amitié légendaire avec Celia Cruz ou les fondatrices d'Anacaona,  sa participation comme "chanteur typique" dans les grandes formations du Paris de l'après guerre tel que ceux de Raymond Legrand ou d'Eddy Warner jusqu'aux arrangements originaux qu'il apportait, signés de la main de Pérez Prado ou de Bebo Valdés, en ont fait un artiste et un compagnon de route d'exception.   

 

Aux côtés d'Oscar Lopez ont œuvrés de nombreux chanteurs, entre autre, Francisco Ortiz, Carlos-Miguel Hernandez, Yuri Buenaventura, Fred Belhassen, Diego Pelaez. Mambomania c'est enfin un grand nombre de musiciens de musique afro caribéennes et de jazz qui ont joués dans toutes les sections et l'accueil, en guest, d'une grande diversité d'artistes : Manu Dibango, Willy DeVille, Jocelyne Béroard, Ralph Thamar, les frères Belmondo, Camillo Azuquita, Chocolate Armenteros, Eric Barret, Andy Gonzales, Orlando Poleo etc.

 

Formation : Marc Vorchin (chef d'orchestre, saxophone alto, flûte), Patricia Nagera, Angel Yosvany Quiros Izquierdo (chant), Olivier Defays (saxophone ténor), Ronald Alphonse (saxophone baryton)
Xavier Bornens, Vincent Echard (trompettes), Olivier Caron (trombone), Vinh Lê (piano), Kelly Keto (basse), Oussama Chraïbi (bongos, campana), Dimitri Granger (congas), Laurent Erdös (timbales).

Please reload

 

SPECtacles

 

 

Patricia

Nagera