La guinguette de la citadelle douce

20/03/2009

© Tristan Jeanne-Valès

Création le 20 mars 2009

 

Création à l'occasion de la fête de saison de la Comédie de Caen.

La citadelle douce est le nouveau centre-ville d'Hérouville Saint-Clair aménagé entre 1982 et 1987. "Célébrons y l'équinoxe de Printemps".

 

Pour cette manifestation conçue comme une performance l'accueil du CDN est tout d'abord transformé. Il est additionné d'un couloir obscur par lequel le public arrive débouchant dans le hall au plafond recouvert de végétaux. Là, le public découvre le gardien de l'antre de la grenouille, statue d'argile qui les guide et les invite a laisser leurs pensées dans sa boîte. Une traversée comme un rite de passage les amène ensuite à la femme feuille qui leur remettra une petite pyramide d'où s'envolera un papillon (pour préparer l'éclosion des papillons une "nurserie" a été installée dans le CDN). Car autrefois, première saison de l'année, le Printemps intrigant avec son équinoxe radoucissant l'hiver célébrait en tout point la naissance et la vie.

Le public sera donc convié aux joies d'une guinguette rituelle glorifiant l'éveil de cette vie du dedans et du dehors. Un bal ou retrouver, l'espace d'instants hors du temps, l'élan de la danse, l'intensité de l'instinct de vie. Le plaisir de se relier : à un autre, à d'autres, au visible et à l'invisible, au vide et au plein, à l'éphémère et au permanent, à nos chairs et nos âmes.

 

*     Trois orchestres nous mettront au diapason :

En ouverture, comme dans un péplum, l'orchestre «du Dancing». Une formation d'une centaine de musiciens composée de :

•      L'Orchestre d'Harmonie de la Maison de la Musique

•      Le Caen Jazz Action

•      Salem (percussions afro caribéennes)

•      et la Chorale Aïdeo

*     Puis, rêverie anachronique sur la piste, tournoiera le quartet Ortiz, une batterie, une guitare/violon, un accordéon et une contrebasse nous faisant virevolter sur des airs de valse, tango, swing, musette...

*     Enfin, un lampion en volutes de havanes apparaîtra pour la «Latine Guinguette», où le Mosquito Salsa Club officiera. «Un vrai groupe de scène constitué par dix musiciens généreux et prêts à en découdre avec le public. Mosquito rayonne à chaque concert d'une énergie communicative. Mais méfiez vous ! Mosquito n'est pas un groupe de salsa parmi tant d'autres, il met un point d'honneur à rester créatif tout en demeurant fidèle à l'héritage afro-cubain.» Y'a d'la joie, bonjour bonjour les hirondelles !!!!!

 

Distribution :

Maîtresse de cérémonie : Patricia Nagera

Direction musicale du Dancing : Norbert Genvrin et Guillaume Lefer

Scénographie : C. Leg en collaboration avec Claire Seguin, Lôrent Creveuil et toute l'équipe technique

Gardien du jeu : Marco Bataille-Testu

Coordination : Hélène Fourez

Soutien artistique : Elsa Hourcade et Séverine Leroy

Accueil, danseurs, lutins et autres trolls : toute l'équipe de la Comédie de Caen

Please reload

 

SPECtacles

 

 

Patricia

Nagera