Patricia Nagera danse depuis l'enfance. De son bac à sable de banlieue "rouge", aux noirs des plateaux de théâtre, jusqu'aux blancs à remplir de scènes improvisées, elle danse pour entendre le corps parler

 

Après une formation en danse harmonique et rythmique, elle se forme au théâtre à l'Atelier-Ecole Charles DULLIN puis à l’American Center en théâtre expérimental dans la lignée du Living Theater : "un lieu ouvert, laboratoire, lieu de passage, terrain vague, chambre noire, passerelle, scène ouverte... qui faisait les beaux jours de l'expérimentation d’avant-garde" (Philippe BRESSON). Elle y étudiera également la danse contemporaine (technique Merce CUNNINGHAM), la danse-contact-improvisation et l'expression primitive avec Herns DUPLAN. Improvisations et performances deviennent alors la source de ses explorations sur le corps et l'identité.

 

Elle poursuit sa formation avec Peter GOSS, Karin WAEHNER à la Schola Cantorum et, pour la danse africaine, Ahmed Tidjani CISSE et Elsa WOLLIASTON. Par la suite, elle complète sa culture et sa recherche sur les danses issues de la Diaspora Africaine par des voyages d’études au Mali, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

"D'origine Antillaise, j’ai gardé pour l’Afrique une quête identitaire."

 

Elle plonge ensuite dans l'univers de la voix en étudiant le chant, tout d'abord auprès de Marie-Agnès FAURE chanteuse phoniatre enseignant la méthode Edmund JACOBSON, puis par une formation en chant jazz (CIM - Ecole de Jazz et de Musiques Actuelles), en chants afro-cubains avec le maître de tambour Francisco DOMINGUEZ "RADAMES" et en chant lyrique avec la chef de chœur Agnès STOCCHETTI.

Le corps occupant une place centrale dans son chemin artistique, elle s’initie également à des disciplines complémentaires comme le Mime, les Massages, le Tai-Chi-Chuan, le Yoga, la Méthode Feldenkrais et étudie l'anatomie, l'analyse du mouvement : technique Yvonne TENENBAUM (verticalité, fluidité, équilibres des chaînes musculaires).

 

Depuis 1985 elle s’expérimente dans différents domaines du spectacle vivant ignorant le cloisonnement des genres. Ses choix lui ont toujours permis d’entretenir un dialogue constant entre la chanteuse auteure-interprète, la danseuse-chorégraphe et la comédienne ; et elle ne conçoit sa démarche que si celle ci constitue, à chaque projet, un rendez-vous de création et de confrontation que se donnent les artistes entre eux et les artistes avec un public.

Elle a à son actif plus de 500 concerts, et une cinquantaine de créations ou collaborations chorégraphiques et théâtrales.

 

La danse et la voix sont pour elle deux "outils" privilégiés pour construire et inventer son être. C'est dans le cadre d'activités pédagogiques de différents formats qu'elle poursuit ses recherches sur le "corps instrument" auprès de danseurs, comédiens, chanteurs,  circassiens professionnels et amateurs.

 

"Les mots ont toujours été le trait d'union privilégié entre mes différents langages, un trait d'union libre".

A PROPOS

 

Patricia

Nagera