Points de vue

& petite histoire

 

Thé /

âtre 

Au lycée, au sein du club théâtre, découverte du jeu de comédien et de l’expérience de la présence scénique. Impact renversant, sensation d’être pleinement vivante. Dans cette intensité émotionnelle se racontait déjà l'importance que les "états intérieurs" et le corps allaient prendre dans mon travail artistique. Je découvrais également, dans le fait de produire un spectacle, le processus de la fabrication artistique qui devait, finalement, plus m'intéresser que l'objet à créer en lui même.

 

Mu /

sique 

Jeune j'étudie le violon et le solfège au Conservatoire de Musique de Gennevilliers. Plus tard, je découvre la voie du chant. Quelque soit sa place, la musique prendra dans ma vie une importance fondamentale, jusqu'à en devenir un élément essentiel. Aujourd'hui pour mes chansons, le travail d’interprète et la composition me nourrissent à hauteur égale.

 

L'être et l'expression artistique dans la cité

Très tôt mon intérêt pour la politique se manifeste, notamment pour les organisations de la gauche radicale et les mouvements féministes. Issus de la Mouvance de 1968, ils incarnent la capacité à rêver le quotidien comme le futur, à changer le monde. Mais, quand on rencontre le monde et l'autre avec sa création, quelles responsabilités prend-on avec ses propres paroles artistiques et actions publiques. Et que signifient nos choix d’un point de vue social, politique, esthétique et spirituel ? C'est la question de l'engagement, la prise de position affirmée dans l’espace public. Cette question de l'engagement a toujours été une source de grande interrogation dans tous les domaines de mon existence.

Dan /

se

Tôt, j’ai participé à de nombreuses créations de spectacles menés par des groupes expérimentaux dans des lieux insolites. Le goût pour l’expérimentation rejoindra rapidement ma passion de la "fabrication". La pièce "Sécheresse", sélectionnée pour le "Ballet pour demain" (Concours international de chorégraphie de Bagnolet), marque la naissance de ce  désir de création via la chorégraphie. Deux tendances s’affirment dans mon parcours : la Danse Contemporaine et la Danse Africaine.

 

Trans /

mission

L'acquisition de connaissances est pour moi l'autre grand laboratoire de rencontres et d'expériences, absolument vital, pour un créateur interprète. Il me permet une légèreté et une liberté expérimentale que la création et les contraintes professionnelles qu'elle entraîne n'autorisent pas toujours. Le goût et le plaisir que j’ai pour la transmission m’ont amené à organiser de multiples occasions de partage s'adressant à des publics très différents.

 

Ecri /

ture

Un besoin tout aussi vital qui s’exprime tant par l'écriture de textes, que par le travail de parolière pour des génériques de téléfilms ou pour mes propres chansons. 

 

Finalement, mon univers est "trans-genres". J'entrelace plusieurs références dans le modèle que je crée. Aucun langage ne me convient seul, ou je ne sais m'en satisfaire, s'il n'est associé à une autre expression artistique.

 

Patricia

Nagera