cHANsons

 

 

 

 

La magie divine de la musique (toutes les musiques) a toujours opéré sur moi. M'absorbant, me réconciliant avec tout ce qui me centre et déclenchant, avec un pouvoir puissant et troublant, ma créativité. Le jazz, mélange de liberté, de volupté et d'ardeur dont l'état d'esprit permet qu'il s'invite dans toutes formes de musiques, me désarme particulièrement. Il y a quelque chose de si profond qui se passe quand je l'entends. Quelque chose d'intense, de souterrain, d'une proximité de l'ordre de "l'indicible". Ce sont les chanteuses qui ont étés le plus puissant déclencheur de mon intérêt pour la musique. En jazz Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Jeanne  Lee, pour ne citer qu'elles. Mais bien d'autres voix qui m'ont aussi nourrie des voix classiques, expérimentales, celles des chansonniers, des rockeuses, des griottes etc.

Car la voix, quel qu'en soit le style, sera toujours ce qui m'influence, me bouleverse et m'enthousiasme le plus.

 

Voici quelques unes de mes histoires de vie, de rêveries, de peurs et d'espoirs racontés en chansons.

 

 

Si l'audio ne démarre pas cliquez sur la croix à droite et lancez le morceau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les /

cailloux

Je le sais tu as eu le bon mot, le beau geste qui m’a tenu chaud,

quand du bout de tes doigts d’un fil de soie tu m’habillas.

Viens mon rire pars mon chagrin, car un ami s’en vient,

qu‘elle soit perdue ou qu’on l’ait gardée,

la vie n'est rien sans l’amitié

Paroles : Patricia NAGERA

Musique : Patricia NAGERA

Arrangement : Zool FLEISCHER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emérites /

docteurs

 

J’avais toujours pansé mes plaies et mes blessures,

mes sombres maladies, petites égratignures,

chez ceux dont le savoir corrigeait mes erreurs,

thérapeutes savants les / Emérites docteurs....

Paroles : Patricia NAGERA

Musique : Patricia NAGERA

Arrangement : Zool FLEISCHER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’homme /

du train

L’homme du train va bon train sans entrain,

son train de vie l’est en train d’y penser,

l’homme du train trinque avec la pendule,

homme du train, le temps n’est jamais saoul.

 

Paroles : Patricia NAGERA

Musique : Patricia NAGERA

Arrangement :  Zool FLEISCHER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau /

de famille

Du rouge au bord du verre consommons à l’apéro,

nos détresses nos envies, tous nos mensonges de bistrot,

nos rires solitaires qui maquillent les rancoeurs,

et doucement flétrissent, le bonheur,

pas d’Amour que de tracas rebelles à toute discorde,

frères et sœurs, maman papa, ont des larmes dans leur désordre,

de gens seuls…

 

                                              Paroles : Patricia NAGERA

Musique : Zool FLEISCHER

Arrangement : Zool FLEISCHER