AVENTURES SCENIQUES

 

 

La fable de l'hippocampe

© Tristan Jeanne-Valès

Création les samedi 20 et dimanche 21 juin 2009

"Les archivistes et le tabularium", Comédie de Caen / CDN de Basse-Normandie

Nous sommes dix-sept - photographe, vidéaste, comédien, auteur, chorégraphe, technicien et architecte. Pendant un an, nous avons sillonné la ville d'Hérouville-Saint-Clair et ses abords, scruté ses différents quartiers et fouillé son histoire. Petit à petit ce territoire nous est devenu familier et devant la richesse des matériaux accumulés nous avons décidé d'écrire, avec ses habitants, une épopée fictive de cette cité nouvelle. Nous souhaitons partager nos découvertes et croiser nos savoir-faire. Nous souhaitons redessiner Hérouville-Saint-Clair et exploiter ses annales pour imaginer ensemble une ville qui lui ressemblerait, mais qui ne serait pas tout a fait la même.

Des ateliers seront ouverts pour y mener tout au long de l'année ce travail des Archivistes.

Au terme de ces explorations, nous investirons pendant deux jours la Comédie de Caen, théâtre d'Hérouville, avec la complicité des architectes allemands du Raumlabor-Berlin pour proposer un Tabularium* contemporain capable d'accueillir nos diverses tentatives.

* Le tabularium était le bureau officiel des archives de la Rome antique. Ce terme trouve son étymologie latine dans le mot tabulae, ces "planches" qui constituaient des supports d'écriture effaçables et réutilisables.

Un projet d'Elsa Hourcade. Avec : Pierre-Yves Chapalain, Isabelle Chéreau, Sonia Chambretto, Yvan Corbineau, Benjamin Foerster-Baldenius, Norbert Genvrin et l'Harmonie d'Hérouville, Cora Hegewald, Gary Hurts, Jonathan Lefourne, Séverine Leroy, Patricia Nagera, Philippe Petit, Matthias Rick, Andrei Schtakleff, Elizabeth Taudière, Loïc Thienot, Yoana Urruzola. Et l'ensemble des participants aux ateliers des Archivistes.

Mon projet chorégraphique, spécifique, dans ce projet collectif s'intitule "La fable de l'hippocampe".

"Mon parti pris est celui de la fiction. Affabulons et voyons jusqu'où nous pouvons refaire l'histoire de la ville et la rencontrer malgré tout. L'autre axe autour duquel ce travail s'effectuera est celui du corps et de la mémoire. Le corps des énergies premières et des mémoires profondes ensevelies sous notre carcasse.

Parce que la mémoire est un rôdeur que l’on ne peut accompagner sans intégrer et interroger le corps, « La fable de l’hippocampe* » sera une épopée fictive d’Hérouville St Clair, racontée par le corps. Ce corps qui conçoit, et porte ce qu’il y a de plus immatériel en nous - pensées, émotions, inconscient, sentiments. Pour cela nous créerons un atelier de Danses Plurielles qui entreprendra un chemin de Compostelle du souvenir sur le territoire d’Hérouville ses histoires, ses utopies, ses mythes et ses gens. De plus, tout au long de l'année nous explorerons la gestuelle d’une danse inédite, pour une chorégraphie qui sera, comme un réveil des souvenirs cachés sous chacun de nos pas."

* L'hippocampe, clé de la mémoire, est un organe qui joue un peu le rôle d'une "imprimante", en faisant passer les données de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme.

Distribution :

Conception, chorégraphie : Patricia Nagera

Danseur : Lino Ismael

Danseur : Sofiane Moutawadii

Regard: Isabelle Durand, Danseuse chorégraphe

Et tou(te)s les danseuses et danseurs de 7 à 80 ans de la (vraie / fausse) Cie de danse Le Dancing.